Accueil » BIBLIOTHEQUE » Des mouches et des hommes

Des mouches et des hommes

Avec ‘Faire mouche’ son troisième roman, Vincent Almendros nous entraîne dans les secrets de familles et les mensonges, avec son narrateur qui retourne à la campagne, dans son village natal et sa famille. Suspens et chute finale garantis, tel un thriller familial et rural.

Mais avec son titre ‘Faire mouche’ puis un exergue de Sartre tirée des ‘Mouches’ et la présence de mouches soulignée de manière récurrente, l’auteur installe son roman dans la tragédie et joue avec les références. Laurent, tel Oreste, rentre dans son village natal. L’usurpation d’identité, le décès du père, la mère et le beau-père suspects, la cousine qui telle Electre tente de faire éclater la vérité…Vincent Almendros fait mouche.

‘Cinq mouches mortes qui reposaient en famille sur les lames du parquet […] Je me demandais si elles étaient tombées d’épuisement à force de voler’. p.17

‘Près de la fenêtre, clouée à une poutre, je remarquai également la présence d’un de ces pièges en tortillon, long ruban adhésif marron et collant que des mouches constellaient. Certaines étaient déjà mortes depuis longtemps, mais voisinaient avec d’autres fraîchement engluées, qui essayaient en vain de se débattre en vibrant des ailes’. p.42

‘Mon regard fût attiré par le parcours d’une mouche qui se déplaçait en zigzaguant dans la pièce avec une lenteur bienveillante. Elle dessinait des sortes de carrés dans l’air,des lignes brisées qui formaient des angles, tantôt saillants, tantôt rentrants, comme si elle cherchait désespérément une issue.’ p.121

Mais une issue est-elle possible ? Laurent, tel Oreste, libèrera-t-il les habitants de leurs remords et de l’invasion des mouches en assumant tous les crimes ?

 

Pour feuilleter un extrait du roman : http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Faire_mouche-3250-1-1-0-1.html

 

 

Laisser un commentaire