Accueil » BIBLIOTHEQUE » Fugues en H majeur

Fugues en H majeur

‘Bach, ma mère et moi’

«J’avais quinze ans, et un mois plus tôt j’avais fugué. Ça avait été beaucoup plus simple que je ne le croyais. On était à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, pour rentrer à Paris, et j’avais fermement pris ma décision. Deux jours avant, il s’était passé une chose prodigieuse et après cette chose je ne pouvais plus revenir en arrière.» Arthur H signe ici un bouleversant autoportrait, en trois fugues. Celle de sa mère, Nicole Courtois, à l’âge de dix-huit ans. La sienne, lorsqu’il avait quinze ans, pendant un séjour en Guadeloupe avec son père Jacques Higelin, dans la maison de Coluche. Et la dernière fugue de Bach, laissée inachevée : L’Art de la fugue.

Arthur h se raconte et nous raconte ici avec force et pudeur, le désir d’indépendance et de liberté, et le chemin de l’accomplissement de ses rêves et de soi-même.

Pour écouter Arthur H dans l’excellente Nova Book Box de Richard Gaitet : http://nova.fr/podcast/nova-book-box/arthur-h-le-demon-de-la-fuite-dans-le-sang

La collection ‘Traits et portraits’ ‘accueille et réunit écrivains, poètes, cinéastes, peintres ou créateurs de mode. Textes en forme d’autoportrait ponctués d’illustrations qui habitent les livres comme une autre voix en écho, formant presque un récit souterrain.’ Retrouvez notamment dans nos rayons ‘L’Africain’ de JMG Le Clézio et ‘Prisonnier au berceau’ de Christian Bobin.

Rdv avec Arthur H pour une lecture musicale de ‘Fugues’ dimanche 2 juin au MUCEM à Marseille dans le cadre du festival littéraire ‘Oh les beaux jours’

Par ici le programme : http://ohlesbeauxjours.fr/

Laisser un commentaire