Accueil » BIBLIOTHEQUE » Coups de cœur de la rentrée littéraire

Coups de cœur de la rentrée littéraire

L’invention des corps / Pierre Ducrozet (prix de Flore)

Nous avions reçu Pierre Ducrozet pour sa sublime lecture musicale de son roman ‘Eroica’ avec David Isard Cambray, dans lequel il nous racontait Basquiat. Il aborde ici les enjeux de la modernité, avec Internet et le transhumanisme, mais aussi à travers son écriture avec ‘un roman fait de liens, d’hypertexte’. ‘Je voulais écrire une histoire des corps contemporains, observer comment l’époque les sculpte et les déforme, je voulais les regarder de près pour savoir ce qu’ils nous disent.

 

Sucre noir / Miguel Bonnefoy

Miguel Bonnefoy, auteur franco vénézuélien, après ‘Le voyage d’Octavio’ et ‘Jungle’, revient avec un roman qui tel une fable , nous raconte la quête de se personnages sur fond de réalisme magique inspiré des auteurs sud-américains. Auteur en résidence aux Correspondances de Manosque en 2018, il sera dans la région pour rencontrer ses lecteurs. A suivre…

 

Un loup pour l’homme / Brigitte Giraud

‘Dans ce roman tout à la fois épique et sensible, Brigitte Giraud raconte la guerre à hauteur d’un « appelé », Antoine, miroir intime d’une génération embarquée dans une histoire qui n’était pas la sienne. Ce faisant, c’est aussi la foi en la fraternité et le désir de sauver les hommes qu’elle met en scène.’ Inspiré de l’histoire de son père, Brigitte Giraud confie que c’est le livre le plus important pour elle et qu’elle a mis une vingtaine d’années avant de pouvoir l’écrire. 

 

Minuit, Montmartre / Julien Delmaire

‘Montmartre, 1909. Masseïda, une jeune femme noire, erre dans les ruelles de la Butte. Désespérée, elle frappe à la porte de l’atelier d’un peintre. Un vieil homme, Théophile Alexandre Steinlen (le dessinateur de la célèbre affiche du Chat Noir), l’accueille. Elle devient son modèle, sa confidente et son dernier amour. Ce roman poétique, d’une intense sensualité, rend hommage au temps de la bohème et déploie le charme mystérieux d’un conte.’

Incipit : ‘La Butte, en ce temps-là, paraissait une montagne. La poésie et la tuberculose y régnaient à parts égales. Surgie des cabarets, des ateliers de peintres et des bosquets en fleurs, une nuée de jeunes gens cueillait les fruits du siècle naissant. À chaque carrefour s’aiguisaient des fantaisies, se forgeaient des merveilles. Tout semblait possible depuis qu’une bonne fée avait tendu sa chevelure haute-tension aux pylônes des boulevards.’

https://www.france.tv/france-o/page-19/103597-episode-24-julien-delmaire.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Belle merveille / James Noël (premier roman)

’12 janvier 2010, jour fatidique du séisme ravageur. Un survivant ténu – autoproclamé Bernard – rencontre Amore, Napolitaine œuvrant comme bénévole dans une ONG. Le coup de foudre sonne comme un regain. Pour sortir du grand chaos de la ville soliloque et disloquée, et aider Bernard à se délivrer de son effondrement, Amore, belle tigresse de Frangipane, lui propose un voyage à Rome. Belle merveille est un roman flash. Qui nous dit, avec un humour et une causticité débridés, l’amour, le sexe salutaire, la confusion, la folie, et puis l’absurdité de l’aide internationale quand elle tire à elle la couverture des désastres. Écrit dans une langue syncopée, magnifiquement inventive, Belle merveille est un premier roman qui porte si bien son nom.’

https://www.france.tv/france-o/page-19/287821-emission-du-dimanche-15-octobre-2017.html

Tous les articles

 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial