Article paru sur le site Internet du journal La Provence le 06/11/2015.

Robert Dagorne, maire UDI d’Eguilles, vient d’obtenir devant le tribunal administratif de Marseille la suspension de deux arrêtés préfectoraux déterminant la composition de la métropole Aix Marseille Provence.

“Cette décision suspend donc par conséquent la séance d’installation de la métropole Aix Marseille Provence, prévue ce lundi”, estime Hervé Fabre-Aubrespy (maire LR de Cabriès), qui portait également des recours ainsi que Roger Meï (maire de Gardanne, PCF) et Roger Pellenc (Pertuis, LR).

“Le problème, c’est la représentativité de la métropole : comment, à Pertuis, pouvions-nous avoir un représentant pour 20 000 habitants, et un village de Saint-Antonin (plus petite commune du pays d’Aix, Ndlr.) avec 130 habitants, en avoir un aussi ?

“Marseille, elle, avait un élu pour 7500 habitants… (…) Soit plus de 240% de décalage”, explique Roger Pellenc, qui voit en cette décision une “bombe atomique”.

De son côté, Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille, promis à la présidence de la métropole, assure dans un communiqué que la séance se tiendra bel et bien lundi.