Cet oratoire, situé en bordure du chemin Pourraques, rappelle l’importance de la dévotion à saint Pierre à Peynier. En effet, à quelques centaines de mètres de là se trouve la chapelle Saint-Pierre, fondée au XIe siècle. Lors de la grande peste de 1720, les Peyniérens vinrent prier pour échapper à la maladie qui ravageait Marseille et la Provence. Le village fut épargné et saint Pierre devint le saint patron protecteur du village et de ses habitants. Depuis au moins le XVIIe siècle, la fête votive du village a lieu au moment de la fête de la Saint-Pierre-ès-Liens, le 1er août, qui commémore l’emprisonnement de l’apôtre Pierre par le roi Hérode.

De par son architecture, cet oratoire rappelle fortement celui de Notre-Dame de Lourdes. Il est entièrement crépi et muni d’un bénitier sous la grille de la niche. Le nom du saint est inscrit au bas du fût. Le toit est à deux pentes avec méplats. Sur le fût, on peut distinguer un losange couché tracé dans le crépi. Le soubassement forme un petit pont devant l’oratoire, pour enjamber le fossé du bord du chemin.

L’oratoire a été restauré dans les années 1990 par l’association “Les Amis des Oratoires”, et une nouvelle statue à été placée dans la niche, formée par une petite voûte en « cul-de-four ». En 2013, une croix y a été ajoutée.


Peynier

GRATUIT
VOIR