Une minute de silence sera observée lundi à 11h dans les écoles de Peynier pour rendre hommage au professeur Samuel Paty victime d’un odieux attentat terroriste il y a deux semaines.

Initialement annoncée à 10h pour l’hommage à Samuel Paty dans tous les établissements scolaires de France, la rentrée scolaire du 2 novembre s’effectuera finalement aux heures habituelles. “En raison de la situation sécuritaire, suite à l’attentat dans les Yvelines, puis à celui de Nice jeudi, les autorités veulent éviter des attroupements d’élèves devant les établissement scolaires”.

Lundi à 11h, les élèves des écoles de Peynier seront rassemblés pour une lecture de “la lettre aux instituteurs et institutrices” de Jean Jaurès. Une lecture qui se fera en présence des élus, mais sans prise de parole de leur part. La séquence se clôturera par une minute de silence.

“Un professeur profondément engagé dans la promotion des valeurs de la République”

Le nom de Samuel Paty vient s’ajouter à longue liste des victimes du terrorisme islamiste en France. Samuel Paty, c’est ce professeur d’histoire-géographie de 47 ans, assassiné par arme blanche et décapité peu après être sorti de son collège Bois d’Aulne le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine.

Samuel Paty avait le 6 octobre 2020 montré deux caricatures de Mahomet issues de Charlie Hebdo lors d’un cours d’enseignement moral et civique sur la liberté d’expression, ce qui avait suscité la colère d’un parent d’élève musulman. Ce dernier, ainsi qu’un militant islamiste radical, publient les jours suivants sur divers réseaux sociaux des vidéos suscitant de nombreux messages haineux à l’encontre de cet enseignant, avant de divulguer son nom et l’adresse de l’établissement scolaire où il exercait.

Selon plusieurs témoignages de ses élèves et anciens élèves, Samuel Paty était un enseignant investi et aimant son métier, soucieux de leur réussite et apprécié par eux. Il était marié et père d’un enfant de cinq ans.