L’arrêté préfectoral d’autorisation de défrichement qui vient d’être signé donne le coup d’envoi du projet de création d’une « coupure agricole » entre le village de Peynier et le hameau Les Michels.

Cette autorisation fait suite à la demande du Maire de Peynier, pour le compte de la commune, d’une autorisation de défrichement relative au projet de plantation de vignes et d’oliviers au lieu-dit quartier « Les Pinets » à Peynier.

Le projet de plantation de vignes et d’oliviers porté par la commune a pour objectif de remettre en culture d’anciennes terres agricoles abandonnées situées au lieu-di « Les Pinets » le long de la RD57a qui relie le village de Peynier au hameau Les Michels, au Nord du massif du Regagnas.

Ce projet, soutenu par la Chambre d’Agriculture, est un projet pilote pour le Conseil département des Bouches du Rhône, dans sa stratégie de protection des massifs forestiers. Il s’étend sur une superficie d’environ 109 ha, sur un espace localisé en amont d’un massif forestier. Il a pour objectif de créer une zone tampon « une coupure agricole », en vue de réduire le risque incendie.

La plupart des terrains étant situés dans le périmètre de demande d’autorisation de défrichement, sur le plan administratif, ce projet a nécessité une demande d’autorisation de défrichement (article L 341-3 du Code Forestier).

L’arrêté préfectoral d’autorisation de défrichement DEF-20-290-072 signé le 22/11/2021 donne le coup d’envoi de ce projet.

Impact positif sur le paysage et vues exceptionnelles sur la Montagne Sainte Victoire

Une réflexion importante a été portée sur la mise en valeur paysagère du secteur, cette thématique constituant un élément fort du projet d’aménagement.

De ce fait, le projet va avoir un impact positif sur le paysage, dans la mesure où il va permettre de créer une mosaïque paysagère diversifiée, grâce à la reconstitution d’une mosaïque de milieux (vignes, oliviers, éléments d’intérêt : restanques, alignements de chênes), engendrant une alternance de paysages), et une optimisation des vues vers la Montagne Sainte Victoire, qui offre un panorama exceptionnel.

La place des grandes coupures agricoles et pastorales dans la prévention des incendies de forêt

La France est le quatrième pays européen le plus boisé avec 16,9 millions d’hectares de forêt sur son territoire métropolitain. L’importance de ses surfaces boisées la rend vulnérable au risque incendie de forêt, notamment en période estivale.

Les incendies ont un impact majeur sur les espaces naturels, détruisant tout ou partie des animaux et végétaux sur son passage.

Aujourd’hui, l’ensemble du territoire est particulièrement vulnérable face au risque d’incendie de végétaux, qu’il s’agisse de forêts, de prairies ou de friches.

Remplacer en forêt les pare-feu classiques débroussaillés par des «coupures vertes» auto entretenues à caractères agricole ou pastoral est un bon moyen de limiter le risque incendie.

Documents téléchargeables